La Bible Game Boy – La Nintendo religion !

bible-game-boyCollectif d’auteurs – 8 novembre 2013 – Éditions Pix’n Love

Connais tu les éditions Pix’n Love, mon cher lecteur ? Si tu n’es pas un gamer, il y a peu de chance, car la maison édite des (beaux) livres bien spécifiques.

Je vais vous rapporter la description que la maison se fait d’elle même, car elle le fait très bien, et je ne saurais mieux dire.

« Créée en septembre 2007, Pix’n Love est une maison d’édition dédié à l’univers du jeu vidéo, et plus précisément à celui du rétrogaming : le vieux, le bon, le chaud, celui qui sent le sprite vieilli par le temps et le pixel coloré, celui qui aime les bonnes grosses manettes à switches et les câbles qui débordent dans tous les sens.
Parce que nous souhaitons archiver l’histoire du patrimoine vidéoludique et la décrypter, la ligne éditoriale de Pix’n Love s’articule autour d’un véritable travail d’investigation. En rencontrant, en interviewant, en s’infiltrant parmi les acteurs de l’époque, les limiers de Pix’n Love parviennent à distiller des scoops, des anecdotes, des trivias, sur des acteurs ou des événements qui ont marqué d’une empreinte indélébile l’industrie vidéoludique.
Au-delà même de cette mission de salubrité publique, Pix’n Love milite pour la défense des beaux objets, des objets rares, des objets cultes, des objets qui de par leur origine, leur sujet ou leur conception apporte une pierre nouvelle à cette maladie périlleuse pour le porte-monnaie mais tellement salvatrice pour nos neurones qu’est la collectionnite aigûe.
Rechercher, dénicher, scruter, découvrir, exposer et expliquer : telle est la mission de Pix’n Love. Mission, qui nous l’espérons, vous enchante et continuera à vous enchanter.

Le jeu vidéo : Plus qu’une passion, un sacerdoce !  »

Tu l’auras donc compris, Pix’n Love parle avec amour des jeux-vidéo pour les amoureux des jeux vidéo. Donc si tu n’aimes pas ça petit lecteur … bah déjà ta vie est bien triste car tu passes à côté de tant de choses (aaah les soirées entre copains à se taper dessus sur du Mario Party et compagnie, dans la joie et la mauvaise foi – « c’est la faute de la manette » étant l’excuse la plus récurrente-.) , et ensuite les ouvrages de la maison risquent de peu t’intéresser.

Mais le livre dont je vais vous parler peut quand même t’interpeller. Aujourd’hui, je vais vous parler de La Bible Game Boy !

Résumé :

 » Que veux-tu qu’on fasse d’un truc pareil ? Qui va acheter une machine avec un écran sur lequel on ne voit rien ? Je refuse de vendre ça ! « 

Les paroles d’Hiroshi Yamauchi, l’autoritaire et charismatique président de Nintendo, résonnent dans la tête de Gunpei Yokoi comme une terrible mise à mort. L’ingénieur, père des célèbres jeux électroniques Game & Watch, est pris de vertiges… Le prototype de la future Game Boy qu’il a confectionné avec soin et inventivité, est balayé comme un vulgaire château de cartes !

 » Fort heureusement, chaque réussite est l’échec d’autre chose « , clamait Jacques Prévert. Et Gunpei Yokoi de relever le défi pour nous offrir, à l’orée des années 1990, plus qu’une simple machine : un véritable phénomène de société ! Fascinante d’ingéniosité et de féérie, la Game Boy et sa ludothèque hétéroclite ont fait rêver des générations entières de joueurs.

Plus de 20 ans après, Les Editions Pix’n Love lui rendent hommage à travers un recueil unique arrosé d’une bonne grosse dose d’amour et de pixels monochromes.

Un incroyable morceau d’histoire. Et qui tient dans le creux de la main, s’il vous « Play »…

Ce que j’en pense :

Aaaah, par où commencer ?
Ce livre remue en moi tant de souvenirs, mes premiers en rapport avec le monde vidéoludique qui occupe maintenant une grande place dans ma vie. Moment émotion.

Mais je m’égare. Déjà, pourquoi ai-je dis que La Bible GB pourrait intéresser même les non-fans de jeux vidéos? Tout simplement car, si tu as entre 20 et 30 ans, tu as forcément joué à un moment à un autre à la Game Boy. Et quand on sait que l’intégralité de la ludothèque GB est référencée dans cette Bible, ce qui représente environ 1300 jeux, on retrouve obligatoirement LE jeu de votre enfance. La nostalgie est donc de mise quand on découvre le commentaire des rédacteurs. Chaque cartouche y a le droit, et tous sont très honnêtes, ce qui est appréciable. Si le jeu est mauvais, on le dit, pas de faux semblants. En quelques lignes, on en sait les défauts et qualités, c’est d’une efficacité redoutable.

Mais avant le référencement des Pokemons, Looneys Toons et autre Tetris de la console portable, nous avons le droit à un historique complet de la machine en bonne et due forme. On y apprend ainsi que la Game Boy aurait pu ne jamais sortir, les tenants et aboutissants de sa conception et que travailler avec Hiroshi Yamauchi, président number Thriiiii de Nintendo, ne devait pas être rigolo tout les jours. Un travail de fond vraiment poussé et extrêmement intéressant qui nous enseigne beaucoup sur le boîtier gris culte de la firme japonaise

L’ensemble  y est très bien mise en page, à renfort d’image de croquis ou encore de la présentation de tout les modèles de Game Boy existants. Et vous seriez surpris de voir combien il y en a réellement. Le tout sur du beau papier glacé et tout en couleur, on ne se moque pas du lecteur.

Vous l’aurez compris, l’intérieur est de bonne qualité. Je vais maintenant me pencher sur l’extérieur. L’éditeur a eu la très bonne idée de reproduire une game boy trait pour trait, ce que soit sur la couverture principale ou la quatrième. On peut ainsi voir une cartouche insérée à l’arrière du bouquin. Un souci du détail qui fait plaisir à voir. J’ai l’impression de tenir une vraie GB entre les mains, bien que plus lourde et plus grande.

Mais ce n’est pas tout: Nous avons le droit aussi a des coffrets collector limités (voir image ci-dessus) !  Et quels coffrets, mon cœur de collectionneuse en palpite. Au nombre de 4, ils représentent les 4 plus grands Hits de la console, soit Tetris, The Legend Of Zelda, Mario ou Pokemon avec Pikachu. Pour ma part, le choix a été dur, mais ceux qui me connaissent auront deviné lequel j’ai fini par choisir: Pikachu ♥ . Les coffrets sont cartonnés et offre une lenticulaire animé. Ainsi sur le mien, on peut voir selon l’angle, un pikachu joyeux ou un pikachu faisant sortir de l’électricité de ces mythiques bajoues. Je retombe en enfance (en supposant que j’en sois sortie, ce qui n’est pas sûr) en jouant avec pendant des heures.

Conclusion :

Noël approche et ça tombe bien ! Cette Bible Game Boy est à rangée dans la catégorie beaux livres, à ne pas en douter.S’adressant à un public bien spécifique avec ces 320 pages de papier glacé, riche en renseignements et anecdotes, elle fera le bonheur des concernés. Surtout avec les coffrets collector, le plus dur étant d’en choisir un seul. On aurait tort de croire que le jeu vidéo est réservé aux enfants, et c’est encore une fois prouvé ici, car il est clairement destiné à un lectorat adulte. Car déjà cité la GB auprès d’un petit vous fera passer pour un dinosaure (si il connait la 3DS c’est déjà pas mal donc ne l’effrayez pas plus). Et ensuite, car le livre est plein de détails techniques qu’un passionné aimera connaitre -culture J, toussa- mais qui ennuieront nos charmantes petites têtes blondes. Le seul bémol que je retiendrais est le prix. 34 euros pour la version normale et 39 pour une collector … Quand bien même c’est une belle pièce de collection, cela reste un peu en travers de la gorge. Je n’ai jamais rechigné à payer la qualité, mais cela commence à faire une somme.

Mais si vous êtes prêt et assez féru pour y mettre le prix, la Bible Game Boy ne vous décevra pas.

-Wiiseko-

Mon avis : ✭✭✭✭✭

Acheter sur leslibraires.fr

Acheter sur editionspixnlove.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s