Rebecca par Daphné du Maurier

RebeccaRebecca

par Daphné Du Maurier

Le Livre de Poche, 2013

6,10€

Résumé :

Une longue allée serpente entre des arbres centenaires, la brume s’accroche aux branches et, tout au bout, niché entre la mer et les bois sombres, un château splendide : Manderley, le triomphe de Rébecca, la première Mme de Winter, belle, troublante, admirée de tous.
Un an après sa mort, le charme noir de Rébecca tient encore en son pouvoir le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse de Maxim de Winter, jeune et timide, pourra-t-elle échapper à cette ombre inquiétante, à son souvenir obsédant qui menacent jour après jour de plonger Manderley dans les ténèbres ?

Mon avis :

Ah quel roman, bon sang, quel roman ! Je tourne la dernière page en étant vraiment conquise par l’écriture extraordinaire de Daphné Du Maurier, et par ce récit, à la fois sombre et haletant.

Le livre entier est rédigé à la première personne du singulier. En effet, le récit nous est raconté par la nouvelle Mme de Winter, une jeune femme timide et discrète, qui se retrouve du jour au lendemain l’épouse d’un riche gentleman anglais : Maxim de Winter. Lorsque celui-ci l’emmène chez lui, en Angleterre, dans sa magnifique demeure de Menderley, elle découvre que la première épouse de son mari, Rebecca de Winter, est encore malgré tout très présente dans l’esprit des gens et dans l’âme de Menderley.

Le récit se découpe en trois parties, bien distinctes. La première partie se déroule à Monte-Carlo, avant le mariage de nos deux personnages principaux  ; la seconde se déroule en Angleterre, à Menderley, où l’influence de Rebecca est dépeinte dans une ambiance sombre et pesante, très typique du roman gothique de la fin du XIXème siècle ; et enfin, la troisième  partie est celle où commence l’enquête, et se présente un peu comme un roman policier classique.

Ces trois parties sont à la fois semblables et différentes. Semblables, parce que le fil conducteur donné par l’auteure est parfaitement respecté, et totalement logique pour l’histoire. Différentes, car elles ont toutes trois un style et une ambiance propre à chacune. Toutefois, ces différences sont parfaitement bien exploitées, et permettent de donner un rythme régulier à l’histoire. De plus, cela permet au lecteur de ne pas se lasser au cours de sa lecture, et lui apporte une touche non négligeable de suspense.

L’écriture de Daphné du Maurier est incroyable. Pour mon premier livre de cette auteure, je ne suis absolument pas déçue ! Elle parvient à nous entraîner du début à la fin dans un récit haletant, à l’ambiance oppressante et presque fantastique du roman gothique classique. Le style est très fluide, simple à lire, sans fioritures inutiles.

Vous l’aurez compris, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, un classique de la littérature anglaise du XXème siècle. Alors, un seul mot d’ordre : foncez !

~ Galinean ~

Note : ✭✭✭✭✭

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s