Blood Lad de Kodama Yûki

Blood Lad (tomes 1 et 2)
de KODAMA Yûki
(Editions Kurokawa)
Parus en mai et juin 2012
176 pages
7,65€

Résumé tome 1 :

Loups-garous, zombies et autres créatures de la nuit ont toujours inspiré la terreur aux humains. Staz est un vampire, un vrai caïd qui règne sans partage sur un des quartiers des enfers. Mais plutôt que de jouer au suceur de sang, il préfère squatter sa console et collectionner les mangas. C’est un véritable Otaku, fan de la culture nippone ! Alors quand une jeune japonaise égarée débarque sur son territoire, il n’a plus qu’une idée en tête : en faire la pièce maîtresse de sa collection !

Résumé tome 2 : 

Staz voudrait trouver le moyen de ressusciter Fuyumi, une jeune lycéenne japonaise qui est devenue un fantôme après s’être fait dévorer par un monstre dans le monde des démons. Pour ça, il va avoir besoin du “livre de la résurrection des corps” qui semble se trouver quelque part dans la zone ouest du monde des démons. Mais pour mettre la main sur le fameux livre, Staz va devoir affronter Wolf, un garçon mi-homme mi-loup, et le combat sera… un match de boxe ! Si Staz l’emporte, Wolf l’aidera à retrouver le livre, mais s’il perd, il devra remettre Fuyumi à Wolf. Début du premier round ! GONG !

Critique :

Blood Lad fait partie de ces shonen qui plaisent autant aux garçons qu’aux filles. Action, humour, mais aussi intrigue amoureuse sont au rendez-vous.

Lorsque j’ai commencé ma lecture du premier tome, j’ai trouvé l’histoire intéressante mais sans être extraordinaire, quoiqu’un peu originale. Staz, le héros, est du genre blasé et un peu blasant aussi. Mais il devient attachant lorsqu’il rencontre Fuyumi, la jeune lycéenne japonaise, qui atterrit dans le monde des démons, aussi connu sous le nom d’Enfer ou des enfers. On voit alors Staz, chef de son secteur, craquer pour la jeune fille. Fuyumi, elle, est tout ce qu’il y a de plus japonais, notamment dans ses attitudes.

Malgré le fait qu’elle soit en vie lors de son arrivée, après quelques pages, Fuyumi meurt. C’est alors que l’histoire commence réellement. La mission de Staz est de ramener cette fille à la vie. Mais dans quel but ? Certes les sentiments sont là, mais est-ce dans l’intérêt de la jeune japonaise, ou dans le sien ? Le doute subsiste.

Ce n’est qu’en lisant le deuxième tome que j’ai vraiment accroché. De nouveaux personnages arrivent, gentils ou méchants. Et l’intrigue commence à se tisser peu à peu, le récit nous menant de lieu en lieu, à la recherche d’un livre de résurrection, ou à la poursuite d’un démon.

Personnellement, je trouve sympa les couvertures fluo, elles donnent une certaine personnalité au manga. Les dessins restent simples, pas trop caractéristiques du type shonen, ressemblant à un shojo sans pourtant être niais comme ça peut parfois l’être dans ce genre.  À savoir : déjà trois tomes parus en France, sept au Japon, et ce n’est pas encore fini.

C’est avec plaisir que j’ai lu les deux premiers tomes de Blood Lad, et je me dis que lire la suite ne serait pas une perte de temps. J’ai désormais envie de savoir quel sera le sort de Fuyumi et où mènera toute cette histoire, en espérant tout de même avoir un renversement de situation ou un  fait qui ferait rebondir l’histoire.

Gaëlle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s