Une anthologie, de Jirô Taniguchi

Une Anthologie
de Jirô Taniguchi
(Editions Casterman)
paru en juin 2010
502 pages / 30€

Connu surtout grâce à Quartier lointain (adapté au cinéma en 2010), Jirô Taniguchi est un auteur de BD japonais. Son dessin, unique, allie les styles du manga et de la BD occidentale.

Si vous avez envie de découvrir cet auteur -pour moi incontournable dans le monde de la BD- Une anthologie est parfait : il compile treize histoires courtes qui permettent de découvrir toutes les facettes de son talent.

On retrouve les thèmes du souvenir,  de l’enfance revécue dans la continuité du Journal de mon père ou Quartier lointain, mais pas seulement.

Dans chacune de ces nouvelles, on retrouve le style de l’auteur sous bien des aspects : doux et paisible ou brutal et froid mais toujours plein de poésie. Comme toujours chez Jirô Taniguchi, les récits sont empreints de poésie et les dialogues très simples laissent la part belle aux personnages.

Le recueil commence par des récits à l’atmosphère paisible, ancrés dans la vie quotidienne au Japon, avant d’évoluer vers des récits épiques, aventureux et même parfois violents.

Le fil conducteur entre toutes ces histoires est la relation entre l’homme et l’animal. On croisera la destinée de ce chien enrôlé dans l’armé japonaise pendant la seconde guerre mondiale, celle d’une étrange amitié entre un plongeur et une baleine partie mourir dans l’océan arctique, ou encore cet homme parti affronter le Grand Nord, un monde brutal, implacable, où le drame et la catastrophe peuvent surgir à chaque page.

Un recueil de nouvelles n’est pas le livre le plus facile qui soit à critiquer ou à résumer, surtout lorsque qu’on a affaire à une telle diversité de tons et de thèmes. La structure du recueil va crescendo, partant d’une histoire du quotidien avant d’accélérer le rythme avec des récits plus trépidants pour enfin laisser le lecteur sur une note douce. On a donc la chance de connaître tout un panel de ce dont Jirô Taniguchi est capable.

Pour moi, c’est réellement un bon choix de lecture, que vous aimiez ou non le manga, l’action ou la poésie. C’est surtout le prétexte de découvrir un auteur remarquable au talent reconnu par tous.

De cet auteur également, je vous conseille Sky Hawk, une revisite du genre du Western, ainsi que Le journal de mon père et bien sûr Quartier lointain, les deux livre qui ont assis la notoriété de Jirô Taniguchi.

N’hésitez pas à venir le feuilleter ou l’emprunter, il sera disponible à la Libre’thèque, dans le hall de l’IUT, de 12h30 à 14h !

Camille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s