Le briseur d’âmes de Sebastian Fitzek

Le briseur d’âmes
de Sebastien Fitzek
(Editions L’Archipel)
Sorti en mars 2012
266 pages
19,95€

Résumé :
Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, mais prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience… D’où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d’âmes.
Caspar, un amnésique d’une quarantaine d’années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n’aurait jamais imaginé croiser le chemin de ce psychopathe. Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde… avec le briseur d’âmes. Et, cette fois, il tue !

Critique :
Sebastian Fitzek est un auteur dont j’avais entendu énormément de bien. J’ai voulu le découvrir en lisant Le briseur d’âmes.
Dans ce livre, il y a deux histoires imbriquées. D’abord, celle à l’heure actuelle où un professeur souhaite faire lire un vieux rapport à ses élèves contre une somme d’argent. Nous lisons donc ce rapport en même temps qu’eux et j’ai trouvé cette idée très bonne. Le rapport en question explique ce qu’il s’est passé des années plus tôt dans un hôpital psychiatrique. Caspar, un amnésique ne sait plus rien de son passé ni comment il est arrivé là de son plein gré. En plus de cela, Le briseur d’âmes, un psychopathe qui rend ses victimes catatoniques. Elles ne réagissent plus du tout et ont sur elles une énigme du briseur d’âmes.

Alors qu’une tempête de neige fait rage en cette veille de Noël, les patients vont se retrouver coincés avec le Briseur d’âmes… Tout au long du livre on doute de son identité et surtout de celle de Caspar. En lisant ce livre, j’avais l’impression d’être moi aussi enfermée dans l’hôpital. La tension est plus que palpable, je ne savais plus m’arrêter de lire et ça ne m’était pas arrivée depuis un bon moment. Je voulais à tout prix savoir ce qui allait se passer !

Certaines scènes peuvent choquer, c’est pourquoi le livre n’est pas à la portée de tout le monde. Personnellement ça ne m’a pas dérangée et cela a permis de créer l’aspect psychologique de ce livre.

Pour conclure, c’est un thriller très bien écrit avec lequel j’ai été surprise même si j’avais trouvé certaines pièces du puzzle je n’ai pas su l’assembler. J’ai vraiment hâte de lire d’autres romans de Sebastian Fitzek car franchement, celui-ci vaut le détour !

Cassandre

« Je ne peux pas leur faire confiance. Je ne connais personne dans cette pièce, y compris moi même. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s