Walking Dead, de Robert Kirkman et Tony Moore

 Walking Dead
de Robert Kirkman et Tony Moore
(Editions Delcourt)
Tome 1 paru en juin 2007
141 pages / 13,95€

Walking Dead, c’est LE comics à lire.  La série en est déjà à 16 tomes et elle n’est pas prête de se finir, mais s’il y a une BD dont tout le monde parle et qu’il faut avoir lu, c’est bien celle là. Alors attrapez le premier tome, lisez-le en vitesse et voyez si vous réussissez à en rester là !

Tout le monde a déjà entendu parler de l’histoire, mais pour replanter le décor, cette BD démarre avant tout avec Rick.

Blessé par balle lors d’une intervention –Rick est policier- il se réveille dans un hôpital désert, et une ville toute aussi déserte. Il découvre un paysage post apocalyptique complètement vide d’êtres humains, et envahi de zombies. Il décide alors de rejoindre Atlanta, à la recherche de sa femme et de son fils.

Il rejoint un groupe de survivants, parmi lesquels il retrouve sa famille. Le seul objectif désormais sera de rester en vie. Mais dans ce monde où la seule chose qui compte est la lutte pour la survie, il découvre –et le lecteur avec lui- que les zombies ne représentent pas le plus grand danger…

On tient là le scénario parfait du film de zombie type, mais Walking Dead ne se résume pas à un massacre de zombies par le héros –entrecoupé par quelques intrigues amoureuses-  c’est surtout une intrigue psychologique basée sur les personnages : comment survivre en groupe quand tout ce qui structurait notre vie n’est plus qu’un lointain souvenir ? Quand on risque de mourir à tout moment ?

Quand il n’est plus question de vivre une vie bien rangée, on découvre vite que le pire dans tout ça, ce sont les gens qui vous entourent et qui n’ont en tête que leur propre survie.

Personnellement, les comics ce n’est pas mon genre préféré en bd, mais j’ai dévoré  les 15 premiers tomes en quelques jours. L’auteur vous embarque dans une aventure qui bien sûr reste une histoire de zombie avec ses sessions d’attaques zombies, les suspenses récurrents mais demeure une vraie réflexion sur la façon dont l’être humain gère les crises, et dont il réagit lorsque son univers n’est plus régi par aucune loi.

En bref, Walking Dead est un classique de la BD de zombies, mais le développement de l’intrigue et de la psychologie des personnages demeure une bonne occasion de réfléchir…

Camille

Publicités

6 réflexions sur “Walking Dead, de Robert Kirkman et Tony Moore

  1. Personnellement je ne suis pas fan du tout des zombies et c’est pourquoi je ne lis pas ce comics! Mais mon chéri en est fan! il viens juste d’acheter et de lire le 17eme tome! Saviez vous qu’un magazine sur Walking dead est sorti?

    • S’il a acheté les premiers tomes aussi, ça peut être l’occasion de jeter un coup d’œil à la série, même si tu n’aimes pas particulièrement les zombies, qui sait, ça peut être une bonne surprise 🙂
      J’avais entendu parler d’un magazine Walking Dead aux États-Unis, mais je ne savais pas du tout qu’il étais sorti en France ! Je vais voir ça tout de suite 🙂

      • Lui il a lu les romans, les comics l’art book tout ce qui sort sur Walking dead, est acheter mais moi j’accroche pas j’ai essayé le premier tome et non les zombies sont pas pour moi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s